30 décembre 2008

Chapitre 2 : Arrivé!

------------------------------------------------------------------------

Le travail c'est bien une maladie puisqu'il y a une médecine du travail.

Coluche

-------------------------------------------------------------------------

Si je ne sais pas trop encore pourquoi et comment je suis arrivé là, une chose est sûre c'est que ce 2 mai 2007 je suis bel et bien arrivé en gare de Zurich. Le TGV français y rentre avec une ponctualité toute suisse... L'aventure commence vraiment, cela a au moins l'avantage de faire oublier ses états d'âme même si comme aventure on peut trouver plus palpitant que de courir à travers la plus grande agglomération helvétique. De plus l'aventure est toute relative, contrairement à ce qui m'était arrivé lors d'une précédente tentative en Allemagne où la devise était ''aide toi et le ciel t'aidera'', là tout était fait pour bien accueillir les nouvelles recrues. Ça fait toujours plaisir! Tout était prévu dans les moindres détails : réservation du logement, modalités pour retirer les clefs, même le chemin d'accès depuis la gare, et celui de l'appart au campus nommé ''HongerbergHongerbergHongerbergHongerberg''. Tout se passe pour le mieux dans le meilleur des pays possible, pris dans l'action j'en oublie mon chagrin d'être parti et fonce dans le tas. Je prend la ligne 14 du tramway comme indiqué sur le mail imprimé, va jusqu'au Terminus appelé "Triemli" et comme un joli plan était fourni avec, je n'ai jusqu'à me laisser guider jusqu'au guichet de la maternité de l'hôpital où l'on doit me remettre les clefs du château. Arrivé au guichet j'essaye de sortir mon plus bel allemand ('' Guten Tag, ich komme für...), en fait la secrétaire parle un très bon anglais et je suis impressionné car moi qui suis censé bosser dans la recherche, je ne parle peut-être pas aussi bien anglais que cette charmante dame! Clefs en main je pars donc vers l'annexe où est censé se trouver mon lieu provisoire d'hébergement.

En arrivant c'est un peu la douche froide. Car si jusqu'à là dans Zurich tout était beau et propre, bref la Suisse comme on l'imagine, pour ma  chambre c'est loin d'être le cas et ça ressemble plutôt à ce qu'on s'imagine d'une chambre Crous française bien que je n'aille pas connu la "joie" de vivre en résidence universitaire dans mon pays natale. Mais bon là ça choque un peu, même propre la moquette marron du sol semble plus sale que les trottoirs de la ville qui il est vrai sont impects. Autre problème qui m'arrive à l'esprit: Où est la salle de bain? Je vois bien là dans l'entrée un monument historique de lavabo mais de douche point. Je mets un certain temps à me rendre compte de la terrible évidence : les sanitaires sont communs! Je suis très contrarié par la chose, je m'imaginais quand même le truc mieux! Je fini par me ressaisir de la situation, je me dis que déjà j'ai un hébergement certes pas terrible mais quand même existant pour ce soir. C'est déjà pas si mal. Je  prends donc, comme indiqué dans le couriel de la charmante secrétaire du labo, le bus 80 et arrive une demi-heure plus tard au campus HonggerbergHonggerberg. Situé sur une hauteur de la ville au milieu des bois et de quelques prés où paissent les vaches et les moutons le campus HonggerbergHonggerberg est quand à lui toujours aussi impressionnant : le site est un ensemble de buildings ultramodernes qui font penser plus à un siège de multinationale qu'à une université. Enfin ma vision est altérée j'ai fait mes études à Jussieu est l'image que j'ai des campus est celle de bâtiments moches et vétustes! Et oui j'apprends qu'un campus peut être autre chose qu'un bâtiment lépreux et dangereux. La première fois que j'étais venu trois mois plus tôt pour mon "interview" le site m'avait fait penser au site dit "le Centre" où Jarod, le génial héros du "Caméléon" avait passé son enfance et où travaillait sa terrible mais passionnante poursuivante : Miss Parker. Je descends du bus et traverse "le Centre" pour arriver à la tour où se situe le labo pour lequel je dois travailler. Je vais rentrer maintenant dans l'antre de la science. Déjà les sentiments sur la recherche sont  contradictoires: c'est beau, ça en jette même, Zurich et la Suisse c'est mignon, c'est vert tout ce que j'aime mais est-ce vraiment çà que je recherchais, ce dont je rêvais? Trop tôt pour répondre mais mes premières impressions me disent déjà que non!

Posté par lioneline à 09:47 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Chapitre 2 : Arrivé!

    On croirait en effet que les cités U suisses soient à l'avenant du reste... Je comprends le désarroi face aux douches publiques!

    Posté par Med'celine, 30 décembre 2008 à 14:15 | | Répondre
  • hebergement : ce n'était pas le pire!

    en fait je vivais les derniers mois de ce centre d'hebergement qui est depuis en travaux lourd de rénovation. Finalement ceci ne fut pas le pire et comme j'avais du mal à dormir là-bas c'était facile d'être seul aux sanitaires... à 5 heures du matin!!!

    Posté par lioneline, 03 janvier 2009 à 09:44 | | Répondre
Nouveau commentaire