04 janvier 2009

Chapitre 3 : Déception

Après avoir rencontré mon superviseur, fait le tour du labo et des secrétariats, rempli les papiers, rencontré plein de monde que j'oublie aussitôt, je m'installe à mon bureau. Enfin mon bureau est un bien grand mots car sacrifiant à la mode venue du privé je suis dans un grand 'office' style 'open space' où on est sept. Tous des thésards comme moi. En face de moi une brésilienne : Katia et une suissesse alémanique: Yolanda, derrière moi un étudiant russe, un italien : Manuele, une russe : Ksonia et un Hollandais que j'ai longtemps pris pour un allemand : Hein. Bon pas de francophone avec qui parler de mon désespoir dans cette joyeuse tour de Babel!

Je suis loin de ce que j'espérais je dois dire. Tout au moins de ce que j'espérais il y a longtemps quand je voulais devenir scientifique. Pour moi la science c'était la découverte, l'exploration, une certaine aventure. Là c'était un pauvre bureau avec un PC dessus! Moi ce qui me faisais rêver c'était plutôt Galilé ou Gordiano Bruno qui se bâtent pour faire reculer l'obscurantisme, Wegener qui parcourt le monde à la recherche d'argument pour soutenir sa théorie de la dérive des continents, Darwin à bord du Beagle qui aux Galapagos fondera sa théorie de l'évolution des espèces qui est peut-être la découverte majeure de l'humanité. Ah Darwin! Ça c'est de la Science! Ça c'est du combat! Pour moi c'est l'un des découvreurs des plus important en terme scientifique et social : ses observations détruisent définitivement le créationisme, un des supports fondamentaux de la religion, et en même temps montre que la stratégie évolutive de l'homme et son succès viennent du développement de l'altruisme entre ses individus repoussant la sélection naturelle en dehors du groupe! D'ailleurs quel abomination que le 'darwinisme social' qui est au darwinisme ce que le stalinisme est au communisme, la scientologie à la science et l'astrologie à la logique. Prétendant justifier la société actuelle, faite d'exploitation, de rapine, de vol de la part d'une minorité privilégiée sur l'ensemble de la planète et n'hésitant pas à créer guerres, génocides, famines, catastrophes écologiques pour conserver ses richesses et son pouvoir; les darwiniens sociaux sont l'antinomie du darwinisme qui explicitement dit le contraire!

Enfin j'en suis pas à défendre quoique ce soit pour l'instant j'ai une pauvre thèse à faire avant pour faire mes preuves! Et ça c'est pas marrant comme vous allez le voir...

Posté par lioneline à 12:24 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Chapitre 3 : Déception

    L'horreur! Se trouver sous le regard des autres en travaillant... Bonjour le stress! Moi qui apprécie le confort de mon bureau perso, j'en frémis!
    Sans parler du risque de la contagion... Epidémies de coqueluche ou d'autres trachéo bronchites (j'ai vu ça souvent!).
    Te sentir scruté quand tu veux te gratter la tête est propre à décupler la sensation initiale...

    Posté par Med'celine, 05 janvier 2009 à 13:31 | | Répondre
  • c est vrai que ca fait drole au debut, mais c'est vrai qu,une fois qu'on a vu tout le monde se curer le nez... Ce qui est surtout desagreable c'est qu'on peut regarder ce qu'on fait sur son ordi, j'aime pas trop même si la barrière linguistique aide a garder un peu de vie secrete. Mais bon j'aime vraiment pas trop ce type de bureau même si on finit par s'y faire quand même

    Posté par lioneline, 08 janvier 2009 à 17:53 | | Répondre
Nouveau commentaire