21 janvier 2009

Chapitre5 : Week-end diabolique

Le week-end fut un des plus désagréables que j'aie connu. J'étais très pertubé par ma nouvelle situation.J'avais l'impression de n'avoir aucune issue, de n'avoir aucun salut. Dans un cas je devais me remettre d'un nouvel echec et il faudrait que je trouve un moyen d'expliquer qu'il y a un mois j'avais envi de faire une thèse et qu'après trois jours je n'avais plus envi. Dans l'autre je devais subire la vie insupportable qui m'attendait à Zurich. Qu'une alternative pareil un jour m'échoua, quel sera l'objet de mon choix? J'ai laissé une partie de mes affaires à Zurich-Triemli donc une seul alternative : reprendre le train! Ca peut tenir à pas grand chose une thèse : un T-shirt et deux paires de chaussettes laissées dans une chambre. Cette fois-ci c'est le train de nuit que je prends, départ:22h45, arrivée:6h le lundi matin. C'est l'horreur, le train est blindé, et je me suis mis dans les wagons qui s'arrêtent à Bale, je devrais donc changer. Bref je ne dors pas durant tout ce trajet si inconfortable, vivement le tgv en juin(on verra que ce sera pas forcément une affaire)! Arrivé à Zurich, c'est comme un zombi que je prends le tramway14 qui m'emmène jusqu'à ma chambre. Il fait déjà jour et le soleil rempli la pièce. Je m'allonge et la fatigue couplée à la lumière du levant me font plonger dans un état à la limite du coma. Je ne sais plus alors si je dors ou si je suis éveillé, si je pense ou si je rêve, sûrement un peu tout à la fois. C'est la première fois que je me sens dans un tel état à la fois agréable et déstabilisant, fantastique et bouleversant. Une fois mes esprits retrouvés j'arrive à mon bureau et j'entame une deuxième semaine.

Posté par lioneline à 09:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Chapitre5 : Week-end diabolique

Nouveau commentaire